Amstel Gold Race – Pas de retour pour van der Poel ! Kwiatkowski bat Cosnefroy dans une fin pleine de suspense jusqu’à la photo-finish

Autre que la bière classique! Il devient le classique du suspense. Tout comme l’année dernière, lorsque van Aert a battu Pidcock, il faut quelques minutes pour déterminer qui a triomphé dans le sprint palpitant. Cosnefroy Et Kwiatkowski ils parviennent à faire le vide sur le Cauberg, éliminant le bogey van der Poel, qui voulait aussi gagner après le Tour des Flandres. Tout se joue alors dans le sprint où le Polonais s’impose, répétant le succès de 2015. Pour terminer, le coureur polonais pouvait dire qu’il n’avait plus rien gagné de lourd sur une étape du Tour 2020. La dernière Classique qu’il avait remportée était la Clasica de San Sebastián en 2017. Un joli rapide pour quelqu’un qui avait déjà remporté les Strade Bianche auparavant ( deux fois), E3 Saxo Bank Classic, Milan-Sanremo, en fait, l’Amstel et aussi un championnat du monde. Content de te revoir! Comme mentionné, cependant, rien à faire pour Van der Poel qui devait se battre seul contre tous. “Vous ne pouvez pas toujours gagner“et la semaine prochaine il y aura Paris-Roubaix…

Le podium : Kwiatkowski déguste sa méga bière avec Cosnefroy et Benoot

L’ordre d’arrivée

Course d’or d’Amstel

Cavalli : “J’ai dit à la radio que je n’en pouvais plus…”

IL Y A 3 HEURES

Coureur Temps
1. Michal Kwiatkowski 6h01’09”
2. Benoit Cosnefroy St
3. Tiesj Benoot +10”
4. Mathieu van der Poel +20”
5. Alexandre Camp +20”
6. Kasper Asgreen +20”
7. Michel Matthews +20”
8. Stefan Küng +20”
9. Marc Hirschi +20”
10. Dylan Teun +20”
11. Tom Pidcock +20”
12. Jan Tratnik +29 ”
13. Matej Mohoric + 1’42”
14. Valentin Madouas + 1’43”
15. Michel Valgren + 1’43”

7 en cavale : il y a aussi Rastelli et Gabburo

A -246 km la journée d’évasion commence avec l’action de Schelling (Bora Hansgrohe), Liepins (Trek Segafredo), Doull (Education EasyPost), Jacobs (Movistar), Van Poucke (Vlaanderen-Baloise) et le couple de Bardiani- CSF- Faizané composée par Luca Rastelli et Davide Gabburo. Gabburo après un temps d’arrêt, mais les six s’en vont à leur rythme et accumulent 5 minutes d’avance sur le groupe mené par Alpecin Fenix ​​​​de van der Poel et Ineos Grenadiers de Pidcock. A 96 de l’arrivée Campenaerts et Van Hooydonck décrochent également, le coureur Jumbo revient sur l’échappée, le coureur Lotto Soudal après son retour se détache plutôt sur le Loorberg. Nouvelles extensions de Wellens et Laporte, mais Alpecin Fenix ​​​​et, surtout, Ineos Grenadiers se rapprochent de tout le monde.

Van Hooydonck où vas-tu ? Le Belge percute une voiture

Après le départ des Cauberg Kwiatkowski et Cosnefroy

Sur le Keutenberg, à plus de 30 km de l’arrivée, Benoot passe encore à l’action qui n’entraîne que très peu de coureurs avec lui. Van der Poel met du temps à répondre mais revient avec Asgreen, Kamp, Pidcock, Kwiatkowski, Matthews, Teuns, Hirschi, Küng et Cosnefroy. Il y a le dernier passage sur le Cauberg et personne ne semble vouloir partir, à tel point que Tratnik et Wellens reviennent presque par derrière. A la fin du Cauberg, cependant, Kwiatkowski part, ce qui oblige van der Poel à se déplacer à la première personne. Avec le Polonais il y a aussi Cosnefroy et les deux tentent de s’envoler seuls à l’arrivée.

Attaque décisive de Kwiatkowski: commence après Cauberg, van der Poel ko

Van der Poel ne revient pas : Kwiatkowski gagne

Kwiatkowski et Cosnefroy se changent régulièrement, tandis que derrière tout le monde attend van der Poel. Ce qui donne aux deux fugitifs plus de 20” de marge. Ils essaient de faire quelque chose Hirschi et Asgreen, mais Pidcock agit comme un bouchon. Rien à faire, cette fois il n’y a pas de retour pour VDP comme il l’avait été contre Alaphilippe et Fuglsang en 2019. Tout se joue au sprint avec Cosnefroy qui semble arriver avant le Pôle, mais la photo finish donne une autre réponse. Victoire pour Kwiatkowski qui réitère le succès de 2015.

Le moment où Kwiatkowski découvre qu’il a gagné : c’est la fête avec Pidcock et van Baarle

Revivez l’Amstel Gold Race (contenu premium)

Vélo

Course d’or d’Amstel

02:31:02

Course d’or d’Amstel

Marta Cavalli les surprend tous ! Quelle Italie à Valkenburg

IL Y A 5 HEURES

Vélo

Pogacar est le mieux payé du monde : Roglic hors du top 10, Nibali 11e

19/03/2022 à 14:06

Add Comment