Call of Duty: Warzone – Operation Monarch, essayé

Nous avons essayé le mode Operation Monarch, une nouvelle expérience gratuite pour les joueurs de Call of Duty: Warzone qui les oppose à Kong et Godzilla.

Call of Duty : Warzone a décidé de faire les choses en grand, littéralement : la référence aux grands classiques d’action des années 80 est allée encore plus loin, impliquant en l’occurrence deux monstres géants emblématiques : Kong et Godzilla, que nous pourrons jusqu’au 25 mai pour affronter Operation Monarch en mode libre.

L’idée était de mettre les joueurs de la célèbre bataille royale aux prises avec une mission apparemment désespérée : trouver un moyen de chasser les deux créatures titanesques alors qu’elles continuent de dévaster l’île de Caldera entre coups de poing, stompers et attaques spéciales comme le légendaire Atomic . Souffle : un jet de plasma que le monstre japonais émet de sa bouche et qui détruit tout sur son passage.

Découvrons comment Kong et Godzilla font irruption dans Call of Duty: Warzone – Operation Monarch.

Structure

Call of Duty: Warzone – Operation Monarch, le puissant souffle atomique de Godzilla

Branché sur le menu principal de Call of Duty: Warzone, le mode Operation Monarch utilise Règles de retour pour nous engager dans une bataille frénétique et spectaculaire qui nous verra non seulement affronter les autres équipes sur le terrain, mais aussi les deux énormes créatures qui ont envahi l’île de Caldera et menacent de la détruire avec la puissance dévastatrice de leurs coups.

Parachute à l’intérieur du carte avec cinquante-neuf autres joueurs, nous aurons comme d’habitude l’impératif de trouver des armes et du matériel pour pouvoir nous défendre alors que le scénario se rétrécit progressivement en raison de la libération d’un gaz toxique. L’objectif est toujours le même, c’est-à-dire rester les seuls survivants à la fin du match, mais l’atteindre sera encore plus difficile à cause de Kong et Godzilla.

Les deux monstres géants piétinent le sol et accumulent peu à peu leur colère jusqu’à entrer dans un état de fureur, et c’est pourquoi il va falloir essayer d’en récolter le plus rapidement possible. Informations sur le monarqueen les obtenant des caisses indiquées sur la carte, du corps des ennemis tués ou en attaquant directement les titans, peut-être avec une tourelle mobile ou à bord d’un avion.

Une fois un indicateur spécial rempli, nous pourrons utiliser l’énergie accumulée pour activer une série de kills traditionnels, commander la livraison d’équipements ou obtenir le Appareil CRIqui permet de profiter des capacités spéciales de Kong et Godzilla pour diriger leurs attaques et ainsi vaincre une grande partie des participants au jeu.

Jouabilité

Call of Duty: Warzone - Operation Monarch, un joueur attaque directement Kong

Call of Duty: Warzone – Operation Monarch, un joueur attaque directement Kong

Le mélange de mécaniques mis en place par les développeurs de Call of Duty : Warzone pour Operation Monarch se révèle d’emblée très convaincant. Le Règles du mode de retour en fait, ils permettent à notre personnage de réapparaître après une mise à mort où au moins un coéquipier est encore en vie et cette possibilité lisse sans aucun doute les bords d’une stipulation plus rigide.

Ce qui frappe en revanche, c’est la mise en scène de cette bataille épique, avec les deux monstres géants qui ne font pas que servir de décor (inquiétant !) à l’action mais aussi participer activementredonner le sentiment de faire vraiment partie d’un affrontement désespéré contre des titans pratiquement imbattables, dont nous devrons vérifier en permanence la position sur la carte pour éviter les contacts indésirables.

Call of Duty : Warzone - Operation Monarch, l'utilisation du dispositif SCREAM pour profiter des attaques spéciales des monstres

Call of Duty : Warzone – Operation Monarch, l’utilisation du dispositif SCREAM pour profiter des attaques spéciales des monstres

De même, la présence de Kong et Godzilla agit comme une présence efficace élément distrayant pour les autres utilisateurs, nous donnant souvent l’opportunité de couler nos coups contre des joueurs soucieux de contrôler la situation, ignorant ce qui se passe autour d’eux à ce moment-là. Cependant, la coordination change les cartes sur la table et une équipe peu organisée fera encore une fois la différence.

Le “défaut” d’Operation Monarch, si on veut le définir ainsi, est donc le même que dans n’importe quelle expérience multijoueur en équipe : si vous entrez dans le jeu avec des amis et poursuivez uneaction chorale les chances d’atteindre la fin du match se multiplieront, tandis que les sorties en solo seront (littéralement) de courte durée.

Secteur technique

Call of Duty: Warzone - Operation Monaarch, une équipe de joueurs contre Kong

Call of Duty: Warzone – Operation Monaarch, une équipe de joueurs contre Kong

Côté technique, Operation Monarch reprend la carte désormais consolidée de Caldera, qui a fait ses débuts dans Warzone il y a quelques mois, et l’enrichit en introduisant Kong et Godzilla. Les deux monstres apparaissent très bien faitriche en détails et équipé d’un bon ensemble d’animations.

Mais c’est surtout la leur crédibilité faire la différence, grâce à une certaine attention portée à la rapidité de leurs déplacements et à l’impact sur le scénario. Un aspect sur lequel les développeurs ont bien travaillé, et qui est soutenu par le chaos son généré par la présence de créatures.

En conclusion

Call of Duty: Warzone - Opération Monarch, Godzilla sort des eaux

Call of Duty: Warzone – Opération Monarch, Godzilla sort des eaux

L’opération Monarch se présente parfois comme un événement convaincant passionnant, capable de mettre en scène des situations plutôt originales concernant la scène de la bataille royale. La solidité du système de base, que nous avons trouvé sur PS5 très précis et stimulant, montre en somme qu’il peut également être comparé à des approches différentes de celles d’habitude.

Après les stars des films d’action des années 80 et les monstres géants, il semble vraiment que Warzone n’ait plus de limites et il sera intéressant de voir quelle direction créative le jeu prendra dans les mois à venir.

Add Comment