« J’ai lu des choses que nous n’aimions pas. Hier, j’étais sûr que nous allions gagner.”

Salvai sur Twitch : la défenseuse de la Juventus Women s’exprime. Les déclarations après la victoire sur la Roma

Cécile j’ai sauvédéfenseur de Juventus Femmesparler à la chaîne Tic du club de la Juventus au lendemain de la victoire sur Rome.

RAISONS SUPPLÉMENTAIRES – Disons que dans cette période on a aussi beaucoup entendu, on est bien mais on entend et on lit et on n’a pas aimé beaucoup de choses. Parce qu’ils vous touchent, mais quand ils nous touchent, les bons boutons s’allument et ce sont les réponses. Je ne dis pas que c’est une bonne idée de continuer à lui écrire, mais nous n’aimons pas ces choses. Mais ils nous amènent au fait que nous pensons alors à la chose fondamentale qui est le champ. Donc, les choses qui viennent de l’extérieur, nous essayons de les laisser de côté et je pense que cette équipe a une grande maturité. Tous mes coéquipiers ont fait preuve de maturité et je pense aux résultats dont nous avons parlé aussi bien avec l’Inter que contre la Roma.

LA VICTOIRE – Hier était une étape très importante, depuis le déjeuner j’ai vu les visages de mes compagnons. Je ne pense pas qu’ils nous aient sous-estimés. Nous sommes deux équipes qui jouent beaucoup, je ne pense pas qu’elles aient fait cette erreur. Ils étaient différents des visages des dernières courses de manière positive. Je pouvais lire dans leurs yeux que le match se passerait ainsi. Puis dès l’échauffement j’ai eu la confirmation. C’est vrai que ça paraît bizarre parce qu’on est prêts à partir et qu’on a encaissé des buts. Mais je pense que ce but n’a fait qu’allumer la mèche. Hier, l’équipe la plus motivée a gagné et au final nous avons eu le plus à perdre. Mais je ne pense pas que Roma ait fait l’erreur de nous sous-estimer.

HABITUDE À GAGNER – Je pense que c’est fondamental, gagner aide à gagner. Cela aide à construire un état d’esprit jeu après match. C’est bien aussi que tout le monde s’y attende, à juste titre car nous avons gagné ces cinq dernières années. C’est une chance, et vous ne devriez prendre aucun jeu pour acquis. On a aussi vécu les derniers nuls comme des défaites.

TOURNANT AVEC ROME – Le but que nous avons encaissé. Il nous a encore plus excités. A ce moment-là, même si nous étions face à une équipe solide, j’avais le sentiment que nous n’allions pas perdre. Et comme moi aussi mes compagnons. Mais j’en étais sûr avant même que ça commence.

MATCH CRUCIAL – Nous avions plus à perdre, mais ils avaient tellement à gagner qu’ils nous auraient un peu séparés.

ROSUCCI EN DÉFENSE – Promu avec tous les points. Malgré lui car il préfère jouer au milieu de terrain. J’ai passé un très bon moment, mon match retour avec la Roma était avec elle à mes côtés. Heureusement qu’elle était là. C’est une joueuse très expérimentée et elle est toujours désireuse d’apprendre. Elle demande conseil et est entièrement disponible. Mais si vous ne le savez pas, vous ne pensez pas qu’elle n’est pas défenseure centrale.

BANDE – Je ne pense pas que le brassard change ma façon d’être ou de jouer. De toute évidence, l’avoir est un honneur et donne un sentiment différent. Mais du point de vue du terrain je ne me déforme pas.

CONDITIONS PERSONNELLES – Je ne dirais jamais cent. Disons quatre-vingts, je grandis. Je sens à chaque match que je grandis plus physiquement. J’ai la chance de jouer beaucoup parce que c’est ce qui m’aide.

MEILLEUR JEUNE HOMME – Celle qui aura un bel avenir est Eva Schatzer, milieu de terrain. Elle ne se voit pas mais elle se voit. Et elle a de très bons exemples devant elle.

NUMÉRO – Je l’avais choisi car je l’ai porté pour la première fois avec l’équipe nationale au championnat d’Europe. J’étais le plus jeune et j’avais été ajouté à la retraite pré-européenne. Certaines filles dans mon rôle avaient été blessées et j’ai été appelée. Ce nombre est resté, c’était une expérience formidable car il y avait un super groupe dont j’ai beaucoup appris. J’ai aussi joué presque tous les matchs en tant que titulaire et j’ai bien fait. Et le vingt-trois est aussi la date à laquelle je me suis fiancée à mon mari.

VACANCES DE NOËL – Nous avions pensé aller en Suède pour Seemend, mais nous avons reporté. Londres? J’ai déjà été à un réveillon, j’avais aussi vu un match Premier. J’étais effectivement allé voir Arsenal aux Emirats, c’était un croisement de destins. J’irai à Paris.

TROIS PLUS BEAUX STADES – Dans lequel j’ai certainement joué aux Emirats, au Vélodrome et aussi à San Siro. Ensuite, j’aimerais jouer au Camp Nou.

ZURICH ET LYON – Ce sont deux matches difficiles, à l’intérieur ou à l’extérieur. Gardons notre concentration élevée et collectons autant d’énergie que possible. Il y a beaucoup de maux mais nous traversons une période très positive. Tout est possible, on y joue.

COMMENT VA BOTTIN – Je pense bien, il accuse un peu de fatigue. Je pense à un principe de crampes car il court toujours autant.

LYON PLUS FORT OU ARSENAL – Ils sont différents. Arsenal a plus de jeu, ils jouent du bon football. Mais de son côté, Lyon a des joueurs très expérimentés qui ont remporté de nombreuses Ligues des champions. Il sera intéressant de voir comment ce groupe se terminera.

NOUVELLES JUVENTUS FEMMES – Nous sommes plus conscients et expérimentés, également au niveau international. Chaque année des greffes se sont faites de l’extérieur qui ont tant apporté en terme de continuité. Tout le monde s’attend au moins à ce qui a été fait l’année précédente. Si l’objectif est d’entrer dans le top huit européen, cela signifie vraiment beaucoup. Avant la Roma, j’avais dit à Rosucci que c’était la première fois qu’on jouait à un jeu de poursuite comme celui-ci. J’ai ri, c’était la première fois en six ans qu’on jouait à six points de retard.

DIFFÉRENCES ITALIE ET ​​EUROPE – Le niveau est différent, principalement en raison de la vitesse du jeu. Même s’il n’y a plus de matchs à prix réduit en Italie, et les résultats l’ont montré. En Europe, parfois tu as beaucoup de joueurs d’un autre niveau devant toi concentrés dans les équipes. En Italie, il n’y en a que quelques-uns par équipe. Sur le plan physique, l’écart s’est réduit, j’ai entendu dire qu’ils étaient plus rapides en Europe mais maintenant ce n’est plus le cas. Faire face à des attaquants puissants est un défi.

VENTILATEURS – On se dit de temps en temps. Nous avons une base de fans magnifique et très respectueuse. Ils ne chantent jamais contre leurs adversaires mais toujours pour nous. Surtout au cours des derniers matchs, nous avons entendu un peu de chacun. Mais à juste titre de la part de mes fans, j’attends des acclamations et non des chants contre. Mais généralement, à part quelques chœurs pour censurer, quand ils disent quelque chose contre nous, nous nous accusons. Ils sont notre arme supplémentaire.

PREMIER MATCH AVEC LES FEMMES DE LA JUVENTUS – Grosse émotion. Et puis on avait l’air de boules folles, presque comme si on ne savait pas jouer au foot.

Add Comment