Moratti : « L’Inter renouvelle Perisic. Je prendrais toujours Dybala. Stade à Sesto? Je dis…”

Massimo Moratti, ancien président de l’Inter, a accordé une interview aux micros de Radio Anch’io Sport. Ce sont ses déclarations

Massimo Moratti, ancien président de l’Inter, a accordé une interview aux micros de Radio Anch’io Sport. Ce sont ses déclarations.

Serait-il correct que les trois premiers jouent simultanément ?

Oui, je suis d’accord : ce serait plus intéressant et juste.

L’Inter reprend le contrôle de son destin.

Les chiffres le disent, c’est un championnat qui met chaque dimanche en piste quelque chose de nouveau et quelqu’un de différent comme vainqueur possible. L’Inter me semble avoir fait le bon choix et convaincu : ils ont très bien joué.

Qui prendriez-vous comme premier fan ? Lukaku ou Dybala ?

Je considère Dybala si fort que je le prendrais toujours. Cela dépend de l’autre avant-centre : on en a besoin, si Lukaku n’est pas une autre réserve. Un titulaire doit être pris.

Le football de haut niveau restera-t-il indifférent face à la tourmente de ces temps ?

La situation a été rendue difficile par la pandémie, maintenant la guerre est arrivée : cela vaut pour tout. Il faut espérer que cela continue car c’est une distraction pour l’esprit de tout le monde : regarder les matchs vaut plus qu’avant car cela vous distrait de la tension.

Lautaro Martinez est venu un peu moins : pourquoi ?

Pourquoi je ne sais pas, mais ça promet beaucoup : depuis des années on pense que ça peut devenir continu. Ce n’est pas encore arrivé, je ne sais pas si c’est parce qu’il ne joue pas régulièrement : mais il a les moyens, il est vif dans le jeu, il est courageux. Nous espérons que dans la finale lui donnant de l’espace, il pourra s’exprimer au mieux.

Dzeko mieux sans Lautaro ?

Qui sait. Correa n’est pas mauvais, il est intelligent et lui crée des espaces : Dzeko est un grand champion, s’il y va il n’y a pas d’histoire. Espérons une continuité : l’Inter doit faire de son mieux en ce moment.

Vous attendiez-vous à ce que la Juventus quitte le jeu ?

Milan a déjà beaucoup fait, il faut juste remercier Pioli : l’équipe a très bien fait. Maintenant, elle est dans un moment de fatigue comme c’est arrivé à l’Inter : ça arrive à tout le monde, il faut voir s’ils auront la force de récupérer. Il y a une différence de jeu notable avec City-Liverpool de par le rythme et la qualité : les joueurs vont plus vite car ils savent très bien manier le ballon. Ce sont deux sports différents : certaines de nos équipes sont en crise mais elles ne se sont pas exprimées au mieux. La Juve n’est pas hors jeu malheureusement : d’une manière ou d’une autre ils gagnent, il faut faire attention car ils s’approchent et prennent position.

Tout semblait aller plutôt tranquillement, puis il y a eu des problèmes car les gens doivent s’exprimer : Sesto est un excellent quartier mais c’est dommage de le sortir de Milan. J’insiste : San Siro est magnifique et ça se voit très bien, ce besoin n’est pas là. Il y a peut-être un besoin économique pour les clubs, ils le savent. Y garder un monument ne sert à rien, San Siro a sa validité : elle est toujours valable et quand un fan y pénètre il ressent toute la passion qu’exprime un lieu. Nous essayons de le préserver.

Que faut-il faire pour avoir des Italiens dans les grands noms ?

Il faut être plus prudent dans les secteurs jeunesse. Je crois beaucoup au type d’entraînement, laisser les gars exprimer leur qualité et avoir moins d’armure de tactique : peut-être y a-t-il aussi une plus grande montée de passion dans ce cas. Il faut les choisir pour leurs qualités, pas seulement s’ils répondent à des tactiques.

Je ne connais pas l’histoire : ça ne finira pas en drame, il y aura des amendes et les équipes apprendront la leçon car ce truc a fait du bruit. Malheureusement, le football coûte et il faut le suivre sans inventer que ça ne coûte rien.

Que pensez-vous des nouveaux maillots qui circulent ?

Les créateurs sont là exprès pour inventer quelque chose, mais c’est l’entreprise qui choisit : au final ils vous fabriquent la chemise que vous voulez. Je ne reprocherais pas au designer de vouloir faire quelque chose de nouveau. L’imagination a été utilisée pour le second, le premier était traditionnel : je ne sais pas combien cela affecte, mais parfois la nostalgie des vraies couleurs vient. Les garçons d’aujourd’hui à 90 minutes de jeu ne peuvent plus les supporter : si vous enlevez les repères… Le passé sert à renforcer la passion des gens : si vous le supprimez, il est inutile de se plaindre.

Ne pensez-vous pas que les jeunes Italiens coûtent trop cher ?

Cela a toujours été comme ça. Dans les secteurs de la jeunesse, il n’y a pas une telle situation : je pose la question de l’attrait des jeunes et du fait qu’ils puissent exprimer leur qualité.

Je l’entends de temps en temps et c’est toujours un ami comme je l’ai quitté, peut-être plus : je lui souhaite de très bien commencer après l’Inter.

Vous sentez un scudetto arriver ?

Il ne reste plus que quelques jours, vous ne pouvez plus vous tromper : les jeux faciles me font peur, les jeux simples sont ceux dans lesquels les championnats se perdent ou se gagnent. Que l’Inter reste concentré, par chance je préfère ne rien dire.

Je comprends que cela puisse déranger un jugement, mais Perisic doit être renouvelé car il est le meilleur en ce moment.

C’est étrange, l’équipe s’était bien exprimée et avait trouvé la bonne place : en jouant à Naples, ils se retrouvent souvent dans cette situation, la Fiorentina a très bien joué. Je ne m’attendais pas à une défaite, mais je trouve toujours en lui un adversaire difficile et des plus sérieux.

Add Comment