qui est-ce et comment postuler

Le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale (MAECI) et l’Agence ICE confient Invitalia l’exécution d’une mesure de soutien à processus de numérisation du Petites et moyennes entreprises.

C’est un programme de soutien de la Farnesina en faveur des micro-entreprises italiennes ; avec l’ouverture des modalités d’inscription des fournisseurs et bénéficiaires au Programme »Bonus pour l’exportation numérique“, avec un budget de 30 millions d’euros, sera pris en charge dépenses du micro-entreprises s’équiper de prestations de service Et produits numériques fonctionnel à l’augmentation deExportation italienne.

Pour profiter du programme, la mise en place duliste du entreprises fournisseurs en mesure de fournir les services et services couverts par la subvention.

Ils pourront demander leur inscription sur la liste, des entreprises compétentes dans les processus de développement des affaires et de transformation numérique pour leexporterqui ont fourni des services ou des prestations, relatifs à une ou plusieurs des dépenses éligibles, pour un montant d’au moins 200 000 € dans trois dernières années.

Depuis aujourd’hui 16 mai laouverture du guichet d’envoi de la candidature mais nous précisons qu’il est déjà en cours la phase de compilation. Là transmission des demandes est autorisée exclusivement à travers Portail Invitalia PA Digitale et le terme la dernière est prévue pour 15 juillet 2022 même si, très probablement, le les ressources s’épuiseront plus tôt.

Alors, il ne faut pas hésiter. Voyons ensemble Comment s’identifier à la prime à l’exportation numérique, quelles sont les entreprises admises et la procédure de soumission de la demande.

Prime à l’exportation numérique : contributions non remboursables pour les micro-entreprises

Prime à l’exportation numérique : qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?

Convention MAECI-ICE pour la promotion extraordinaire de Fabriqué en Italie, fournit un support pour les processus de numérisation des PME afin de leur permettre de démarrer ou de consolider des activités d’exportation et d’internationalisation dans le cadre de la stratégie définie par Pacte pour l’exportation.

L’intervention régit octroi et décaissement des contributionssous forme de prime, puis un subvention non remboursable.

Le finances bonus la coûts d’acquisition depuis solutions numériques pour l’exportationfourni par entreprises inscrites sur la liste des entreprises autorisées.

Les services visent à soutenir les processus d’internationalisation à travers :

  • réalisation de systèmes de commerce électronique à l’étranger, sites internet et/ou applications mobiles ;
  • réalisation de systèmes de commerce électronique qui prévoientautomatisation du opérations de transfertmise à jour et gestion de articles vers et depuis le web;
  • réalisation de services annexes au commerce électronique;
  • faire un stratégie de communication, informations et promotions pour le canal deexportation numérique;
  • le marketing numérique visant à développer les activités d’internationalisation ;
  • Service CMS (Système de gestion de contenu);
  • abonnement et/ou abonnement a Plateformes SaaS (Software as a Service) pour la gestion des dépenses de visibilité et de marketing de contenu ;
  • services de consultant pour le développement de processus organisationnels et de capital humain;
  • mise à niveau de matériel informatique nécessaires à la réalisation des prestations énumérées ci-dessus.

Ils sont irrecevables dépenses pour achats de matériel génériqueles frais de taxes et redevances ou d’enregistrement de la propriété intellectuelle, frais juridiquesc’est-à-dire les notaires et tous les notaires ordinaires pour les activités administratives ou commerciales.

Logiquement, les dépenses devront être faites après la date de dépôt de la demande contribution, et doit être en format électronique.

Les montants de la nouvelle subvention

Les ressources affectées au financement de l’intervention s’élevaient à pour un total de 30 000 000,00 €.

La contribution est accordée sous le régime de minimis pour les montants suivants :

  • 4 000 euros aux micro-entreprises pour des dépenses non moins éligibles, hors TVA, à 5 000 euros;
  • 22 500 euros aux réseaux et consortiums pour des dépenses non moins éligibles, hors TVA, à 25 000 euros;

L’apport est fourni en un seul versement suite à la déclaration des dépenses engagées chez les sociétés fournisseurs inscrites dans la liste dédiée.

Qui a droit au nouveau bonus

La contribution vise à micro-entreprises manufacturières basés en Italie, également sous forme de réseaux ou de consortiums.

En particulier:

  • Micro-entreprise: entreprise avec plusieurs employés moins de 10 et avec un chiffre d’affaires ou total du bilan annuel non plus de 2 millions d’euros;
  • Entreprise de fabrication: compagnie avec cATECO Primaire entre moi codes 10.00.00 et 33;
  • Réseaux: sujets visés au paragraphe 2 de l’article 45 du décret-loi no. 83 du 22 juin 2012 ;
  • Consortiums: sujets constitués sous forme de consortium, en application des articles 2602 et 2612 et suivants du Code civil, ayant pour objet la diffusion internationale des produits MPMI.

Les bénéficiaires pourront procéder aux achats prévus et recevront la contribution demandée, sur présentation des justificatifs de dépenses.

je suis exclu micro-entreprises soumis à une procédure de faillite ou verser dans conditions spéciales – tels que la faillite, la liquidation etc., ou l’objet de sanctions disciplinaires. Le principe reste toujours valable de minimis dans le cumul des prestations qui peuvent être demandées.

Comment postuler: instructions et date limite

Différents horaires sont prévus. Tout d’abord, le dossier doit être complété, puis il sera présenté et, si l’évaluation est positive, vous pourrez procéder au demande de versement de la subvention.

Comme mentionné, la candidature doit être soumise strictement en ligne via la procédure informatique disponible sur le site Invitalia.

Pour le soumission de la demande sont prévus deux étapes et des termes différents :

  • remplir la demande du 10 mai au 15 juillet 2022 ;
  • soumission de la demande du 16 mai au 15 juillet 2022 sauf fermeture anticipée pour épuisement des ressources allouées, égal à 30 millions d’euros.

Pour solliciter les prestations il faut être en possession de :

  • SPID;
  • Boîte e-mail certifiée (PEC) actif;
  • Signature numérique.

Chaque micro-entreprise – individuellement ou à travers un réseau ou un consortium – ne peut soumettre qu’une seule demande d’apport.

L’autorité de gestion, c’est-à-dire Invitalia, évaluera les questions dans ordre chronologique d’arrivée (contre-procédure), dans la limite des moyens disponibles. Là prioritécependant, il sera donné à micro-entreprises participants (même dans le passé) aux programmes gouvernementaux visant à l’inclusion dans Plateformes de commerce électronique programmes internationaux ou programmes de transition numérique des entreprises exportatrices.

Délais de décaissement du fonds non remboursable

Selon l’annonce, le moment du décaissement ils sont assez rapides, c’est-à-dire dans les 90 jours de la présentation de la demandesi la documentation est régulière et les exigences du bénéficiaire sont recevables.

Dans l’article 9 rubriqué (Paiement des cotisations) il est établi que :

Dans les 90 jours suivant la soumission de la demande de livraison complète de la documentation requise ou des conditions plus importantes liées à la nécessité d’obtenir des clarifications et / ou des ajouts documentaires, Invitalia :

a) vérifier la régularité et l’exhaustivité de la documentation présentée ;

b) s’assurer du respect des conditions d’éligibilité du bénéficiaire ;

c) verser la contribution au bénéficiaire, qu’il s’agisse d’une micro-entreprise, d’un réseau ou d’un consortium.

Dans tous les cas, aucune contribution n’est due pour les dépenses admises inférieures à 5.000,00 (cinq mille/00) euros pour les micro-entreprises et 25.000,00 (vingt-cinq mille/00 euros) pour les réseaux ou consortiums.

Invitalia peut effectuer à tout stade de la procédure des inspections et des contrôles auprès des bénéficiaires et des fournisseurs visés à l’article 7, visant à vérifier le respect des dispositions du présent accord et de la disposition visée à l’article 12.

Vous trouverez ci-dessous la résolution du directeur général de l’ICE / Agence no. 21/21 du 25 novembre 2021 qui prévoit toutes les phases de soumission et d’accès à l’appel.

Annonce de bonus numérique
Cliquez ici pour télécharger l’annonce

Add Comment